Une musicienne authentique et une jeune femme de communication.

Roland Dyens, Ville d’Avray, France 

 

Guitariste talentueuse, elle met sa technique irréprochable au service de sa subtile musicalité.

Francis Kleynjans, Garches, France

 

De la première à la dernière note, elle nous happe et ne nous lâche plus. A quoi cela peut-il tenir ? A sa manière chaleureuse, comme pleine de promesses, de présenter son concert ? La présence qu’elle dégage par une forme de gentillesse naturelle ? C’est peut-être tout simplement impossible à déterminer. Peut-on expliquer la magie ?

Olivier Fanton d’Andon, Châteaudun, France 

 

Varvara Gyra a fait des merveilles avec sa guitare …

El Imparcial, Oaxaca, Mexique 

 

Une soirée pleine de musique internationale dans les mains d’une femme de tempérament méditerranéen.

Publico, Guadalajara, Mexique 

 

Avec une virtuosité qui l’a conduite à se produire dans des salles très importantes, Varvara Gyra a démontré le talent qu’elle possède. Maîtresse de la guitare, elle nous a généreusement offert son art qui se complète par une sympathie débordante.

Tiempo, Oaxaca, Mexique 

 

Plusieurs dieux doivent avoir collaboré au Théâtre Grec de Heretsried : ils ont envoyé non seulement une déesse de la guitare depuis la Grèce, mais aussi des « températures musicales » du sud. De la musique pour rêver et tomber amoureux…

Augsburger Allgemeine, Augsburg, Allemagne 

 

Faisant preuve d’une maîtrise technique irréprochable et d’un goût pour la musique latino-américaine qui s’est reflété dans le programme, Varvara Gyra a su séduire les personnes qui sont allées l’écouter à la Chapelle Tolsa de l’Institut Cabañas.

Mural, Guadalajara, Mexique 

 

Varvara Gyra a interprété un programme éclectique spécialement sélectionné pour plaire à un large public. À l’issue du concert elle a surpris ses auditeurs qui, enthousiasmés, applaudissaient débout afin d’obtenir deux rappels peu habituels : Varvara a chanté deux chansons populaires du Mexique et de la Grèce s’accompagnant à la guitare. Il s’agissait d’une petite surprise reflétant sa bonne humeur et sa personnalité.

Diário de Aveiro, Aveiro, Portugal 

 

Varvara Gyra a su gagner le public. Elle ressemblait à une prêtresse d’un temple grec… Le climat créé par sa guitare faisait penser à un temple d’oracles, où Euterpe, convertie en sibylle, allait dicter avec la voix divine de la musique le destin des mortels qui étaient présents.

Provincia, Morelia, Mexique